Entretien avec Hervé Hernandez, directeur de l'ANLCI

Cinq questions à Hervé HERNANDEZ, directeur de l'Agence Nationale de Lutte contre l'Illettrisme.

anlci

 

Qui est illettré aujourd'hui en France ?

Ce sont 2.500.000 personnes, soit 7% de la population âgée de 18 à 65 ans qui se trouvent dans cette situation.

Elles ne maîtrisent pas les compétences de base nécessaires en lecture, écriture et calcul pour être autonomes dans des situations simples de leur vie quotidienne. Pourtant après avoir été scolarisées en France.

HerveFernandez
Est-ce qu’il est possible de faire reculer l’illettrisme ?

Les chiffres de l’enquête IVQ (Information et Vie Quotidienne) menée par l’INSEE en partenariat avec l’ANLCI indiquent un premier recul : le taux d’adultes concernés par l’illettrisme est passé de 9% en 2006 à 7% en 2012.
Si l’on veut vraiment prévenir et résorber l’illettrisme, il faut agir de manière coordonnée et pérenne : dès la petite enfance, pour aider les jeunes à réussir leur insertion professionnelle, pour sécuriser les parcours professionnels des plus fragiles et pour rendre effectif l’accès de tous aux droits plus élémentaires. C’est le sens de l’action mise en oeuvre par l’ANLCI et ses partenaires.


La lutte contre l’illettrisme a été élue Grande Cause Nationale 2013, quels ont été les axes de lutte ?

En faisant de l’illettrisme la grande cause nationale 2013, une étape importante a été franchie pour informer sur ce phénomène caché et briser le tabou. La dynamique portée par le collectif d’organisations nationales fédérées par l’ANLCI, aux côtés de partenaires comme ImpriFrance, visait à ne plus laisser stigmatiser les personnes concernées par l’illettrisme et faire savoir qu’il est possible de réapprendre à tout âge.

Une campagne nationale a été mise en place, un spot officiel a été diffusé à la télévision et à la radio, les médias ont été mobilisés dans leur ensemble et ce sont par exemple plus de 1.000 articles qui ont été écrits sur ce sujet entre mars et décembre 2013.


En quoi l’action d’ImpriFrance a été importante pour votre collectif ?

Le livret, réalisé et diffusé en partenariat avec ImpriFrance, « Donnons la parole à ceux qui sont concernés », a représenté un outil très précieux pour faire connaître le témoignage de ceux qui sont sortis de l’illettrisme et qui ont à coeur de faire savoir à d’autres que « réapprendre, c’est possible ». 

Il a été distribué lors des assises régionales (4.600 personnes) ainsi qu’aux assises nationales et européennes de l’illettrisme les 13, 14 et 15 novembre dernier (plus de 900 participants à Lyon).

Ce livret a permis d’adresser un message positif, de déconstruire les idées reçues sur l’illettrisme, de sortir de la honte.


Quel est le bilan ? Est-ce que l’illettrisme a diminué ?

L’attribution du label a permis de franchir une étape importante en matière de sensibilisation et d’action collective. Des orientations stratégiques partagées par les ministères, les régions et les partenaires sociaux pour amplifier la mobilisation et faire reculer l’illettrisme, ont été fixées en fin d’année 2013 et constituent une avancée très importante.

La première de ces orientations vise à réduire de deux points le taux d’illettrisme d’ici 2018 en le ramenant à 5 % au lieu de 7 % aujourd’hui. 2014 sera l’occasion de prolonger la dynamique grande cause en renforçant les coopérations et en organisant ensemble une journée nationale d’action contre l’illettrisme le8 septembre.

Partager sur Facebook
carte-imprifrance

66
imprimeurs

Français signataires d'une charte d'excellence

Choisir votre imprimeur

ImpriFrance

3, villa de la Faisanderie
75116 Paris

Tél. 01 47 55 07 87
Fax 01 47 55 64 51

Contactez-nous

Le réseaumarqueur-blanc

choisissez votre imprimeur

fleche-suivez-nous

suivez-nous

sur

picto-facebook

picto-rss

inscrivez-vous

soyez informés